Séismes


Qu'est-ce qu'un séisme ?

Un séisme est une secousse ou une série de secousses plus ou moins brutales qui ébranlent le sol. Il est le résultat de la libération d’énergie considérable accumulée par les déplacements et les frictions, généralement à proximité des zones de failles, des différentes plaques de l’écorce terrestre.

 

Le lent mouvement des plaques tectoniques à la surface du Globe génère des tensions qui s’accumulent pendant des dizaines voire des centaines d’années, déformant imperceptiblement les roches. Comme un ressort trop tendu qui lâche, les roches déformées finissent par "casser", provoquant des vibrations au niveau du sol.

 

  • Le foyer d'un séisme est la région de la faille où se produit la rupture et d'où se propagent les ondes sismiques.
  • L'épicentre est le point situé en surface à la verticale du foyer, où l'intensité est la plus forte.
  • La magnitude traduit l'énergie libérée par le séisme. Augmenter la magnitude d'un degré revient à multiplier l'énergie libérée par 30.
  • L'intensité mesures les effets et dommages du séisme en un lieu donné. Elle est maximale à l'épicentre et décroit avec la distance.

Le risque sismique dans les Pyrénées

Née de la collision entre la plaque ibérique et la plaque eurasienne, la chaîne pyrénéenne est régulièrement soumise à des secousses sismiques. La terre y tremble fréquemment, de 300 à 400 fois par an, généralement des petites secousses, imperceptibles par la population. En effet, les séismes les plus fréquents ne dépassent pas 3 de magnitude.

Sismicité historique des Pyrénées - © C.N.R.S. de l'Observatoire Midi-Pyrénées (O.M.P.)
Sismicité historique des Pyrénées - © C.N.R.S. de l'Observatoire Midi-Pyrénées (O.M.P.)

 

En revanche, certains séismes (beaucoup plus rares) peuvent être destructeurs et dommageables pour les populations. Le séisme d'Arette survenu en 1967, d'une magnitude de 5.3 tient à nous rappeler que nous ne sommes pas à l'abri de secousses aux conséquences désastreuses. Ce fut le cas également en 1660 ou en 1750 en Bigorre.


Voir le dossier complet sur les séismes.

Prévenir et prévoir les séismes

On ne peut pas empêcher un séisme d’avoir lieu et il n’existe à l’heure actuelle aucun moyen fiable de prévoir où, quand et avec quelle puissance se produira le prochain.

 

Par contre, il est possible de protéger son habitat par la mise en oeuvre des règles de construction parasismique. Dans les Pyrénées, l’application de ces règles à toute nouvelle construction est obligatoire.

Vous avez un rôle à jouer

Le respect des consignes de sécurité permet de réduire le nombre de blessés et de victimes.

Avant

  • S’informer des risques encourus et des consignes de sauvegarde
  • Respecter les règles de construction parasismique
  • Fixer les appareils et meubles lourds

Pendant

  • A l'intérieur : se mettre à l'abri près d'un mur porteur ou sous des meubles solides
  • A l'extérieur : s'éloigner de ce qui peut s'effondrer (bâtiments, ponts, fils électriques)
  • Couper l'eau, le gaz et l'électricité

Après

  • Évacuer le plus rapidement possible les bâtiments
  • Ecouter la radio
  • Ne pas aller chercher ses enfants à l'école

En savoir plus

Le site internet du Plan Séisme
www.planseisme.fr

Le site internet du Bureau Central Sismologique Français.
www.franceseisme.fr

Histoire et caractéristiques des séismes ressentis en France.
www.sisfrance.net