Constructions parasismiques


L'objectif : le non-effondrement

Les pertes humaines lors d'un séisme sont principalement dues à l’effondrement des constructions sur les populations. L’action sur le bâti demeure donc l’axe principal de la politique de prévention du risque sismique.

 

 Attention, l'application des règles de constructions parasismiques ne garantie pas  la viabilité d'une structure après un séisme.

La réglementation

L'Eurocode 8 :

La réglementation parasismique française est fondée sur les normes européennes de l’Eurocode 8 (EC8), définies dans l’arrêté du 22 octobre 2010 et entré en vigueur depuis le 1ier mai 2011.  Les anciennes règles PS92 on été autorisées jusqu’au 31 octobre 2012, et prolongées jusqu’au 1ier janvier 2014.  A partir de cette date, l’application de l’Eurocode 8 est devenu obligatoire.

 

L’Eurocode 8 décrit la conception, le dimensionnement et le calcul des structures pour leur résistance aux séisme. Le renforcement des biens existants est également détaillé. 

 

 

Le zonage sismique:

Le territoire National est découpé en cinq zones de sismicité croissantes.  A chaque commune est attribué un niveau d'aléa.  La zone 5, regroupant uniquement les îles antillaises, correspond au niveau d’aléa le plus élevé du territoire national. En métropole, on retrouve quatre zones sismiques allant de la zone 1 de très faible sismicité à la zone 4 de sismicité moyenne, comme les  Pyrénées.

 

Pour connaitre le risque sismique sur votre commune, cliquez ici.

 

La classification des bâtiments : 

Les bâtiments sont classés en catégories d’importances afin que le niveau de protection soit modulé en fonction de l’enjeu associé. Ces classes sont au nombre de 4  ; allant du hangar et bâtiments agricoles (classe I) jusqu'aux établissements primordiaux comme les hôpitaux, les casernes de pompiers (classe IX) en passant par les maisons individuelles et les petits bâtiments (classe II) et les grands établissements, les centres commerciaux, les écoles (classe III). Les exigences en terme de réglementation parasismique évoluent en fonction de la classe d'habitation et la zone de sismicité.

Pour plus d'information concernant la réglementation, cliquez ici (futur lien vers la plaquette réglementation).

Constructions neuves

Pour les bâtiments neufs, l’Eurocode 8 s’impose comme la règle de construction parasismique de référence. Il est toutefois possible de recourir à des règles forfaitaires dans le cas de certaines constructions simples, avec l’application des règles simplifiées PS MI en métropole, ou CP MI pour les Antilles. Ces dérogations  sont valables uniquement sous certaines conditions, notamment concernant la capacité de portance du sol. En fonction de la zone de sismicité de la commune et de la catégorie d'importance du bâtiment, le maître d'ouvrage a pour obligation de respecter les critères suivants : 

 

 

En appliquant les normes parasismiques, le bâtiment doit pouvoir se déformer sans générer de ruptures significatives, en dissipant l’énergie sous formes de déformations plastiques. On parle de dimensionnement « en capacité ».   Une étude de sol doit obligatoirement être réalisée avant tout projet d'implantation.

 

Pour plus d'information concernant la construction parasismique d'un bâtiment courant, cliquez ici (mettre un lien vers la plaquette)

Renforcement parasismique de l'existant

Pour les bâtiments existants, le respect de la réglementation n’est obligatoire que si des travaux conséquents sont envisagés.  Un dimensionnement est alors nécessaire avec une minoration de l’action sismique à 60% de celle du neuf. Dans le même temps, les maîtres d’ouvrages volontaires sont incités à réduire la vulnérabilité de leurs bâtiments en choisissant le niveau de confortement qu’ils souhaitent atteindre.

Gradation des exigences selon les travaux entrepris : 

 

Dans le cadre du renforcement obligatoire, la réglementation impose l’application de règles de constructions issues des règles du neuf : 

 

 

Pour plus d'information concernant le renforcement parasismique d'un bâtiment courant, cliquez ici (mettre un lien vers la plaquette)

Pensez aux éléments non structuraux

Dans un bâtiment, on distingue les éléments structuraux de ceux non structuraux. Les éléments structuraux ont une fonction de portance, ce sont eux qui assurent la stabilité de l’ouvrage.  Au contraire, les éléments non structuraux sont des  éléments d’ouvrages ou d’équipements du bâtiment autres que ceux constituants les ouvrages de fondation et d’ossature du bâtiment.  On note également la présence de plusieurs équipements techniques tels que les appareils et installations qui assurent le bon fonctionnement d’un ouvrage, comme par exemple l’électricité. Lors d’un séisme, l’ensemble de ces éléments peuvent être impactés, il est alors  primordial d’assurer leur stabilité.

 

Rajouter schéma

 

Pour plus d'information concernant la mise en place et le renforcement d'éléments non structuraux, cliquez ici (mettre un lien vers la plaquette)

Plan de Prévention du Risque Sismique sur ma commune  : que faire ?

Un Plan de Prévention des Risques Sismiques (PPRS) est un document élaboré par l'Etat, qui délimite les zones soumises au risque sismique sur une commune, dans le but d'y prescrire des mesures préventives. Il réglemente alors l'utilisation du sol, allant de l'interdiction de construire à la possibilité de construire sous conditions. Le PPRS se base sur un « micro-zonage sismique », mené à l’échelle communale et adapté au contexte sismique local. 

 

Ce plan se substitue à la réglementation nationale et peut imposer des règles de construction plus adaptées au contexte sismique local, ainsi que des prescriptions techniques visant au renforcement de bâtiments existants. Le coût des travaux imposés ne peux pas dépasser 10% de la valeur vénale du bien.

 

Pour plus d'informations concernant l'application du PPRS de Lourdes, cliquez ici. (mettre un lien vers la page traitant du PPRS)

Guides et documentations utiles

En collaboration avec la DDT (Direction Départementale des Territoires) des Hautes-Pyrénées, le C-PRIM a élaboré des plaquettes de sensibilisation sur les constructions parasismiques. Pour les consultez cliquez ici (rajouter le lien vers les futures plaquettes).

 

Le plan séisme propose également de visiter "la cité du parasismique". Pour consulter cette plateforme en ligne, cliquez ici.

 

Autres documentations disponibles : 

Télécharger
Réglementation parasismique
La nouvelle réglementation parasismique
Document Adobe Acrobat 2.3 MB
Télécharger
Diagnostic et renforcement du bâti existant
Diagnostic et renforcement du bâti exist
Document Adobe Acrobat 4.7 MB
Télécharger
Annexes : Diagnostic et renforcement du bâti existant
Annexes - Diagnostic et renforcement du
Document Adobe Acrobat 8.0 MB
Télécharger
Renforcement parasismique du bâtiment existant - Agence Qualité Construction
PT-Renforcer-Bati-Existant-Zone-Sismique
Document Adobe Acrobat 2.9 MB
Télécharger
Risque sismique et constructions neuves - Agence Qualité Construction
AQC-Prendre-Compte-Risque-Sismique-Batim
Document Adobe Acrobat 2.0 MB
Télécharger
Éléments non structuraux et parasismique
DGALN_Dimensionnement parasismique des e
Document Adobe Acrobat 968.4 KB